Retours sur le livre surveillance:// de Tristan Nitot

Dans un monde ou internet est omniprésent, les smartphones sont devenus des objets utilisés à outrance, le nombre d’objets connectés augmentent et ou les GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft) nous connaissent mieux que nous même, la question de la protection de la vie privée est de plus présente dans les esprits.

Je suis gêné quand Google lit mes emails lorsque je réserve un hotel ou un avion et me propose les informations sur le terminal de l’aéroport ou l’heure à laquelle je dois partir de chez moi pour ne pas rater mon vol. Ces services sont certes pratiques mais très intrusifs dans ma vie. De la même manière, lorsque je fais des recherches sur un produit qui m’intéresse (ex : une perceuse), je me retrouve avec des pubs de perceuses sur tous les sites que je visite.

Beaucoup de questions peuvent ainsi être posées : Où partent mes données ? Qui peut y avoir accès ? En suis-je encore le propriétaire ? Les services liés à ces informations qui me sont proposés ne sont-ils pas qu’un leurre ? Pourquoi Google, Facebook, etc. sont-ils gratuits ? Pourquoi dit-on de plus en plus souvent « Si c’est gratuit, c’est toi le produit » ?

surveillance://

Le livre surveillance proposé par Tristan Nitot tente de répondre à une bonne partie de ces questions en illustrant les réponses avec beaucoup d’exemples concrets et compréhensibles par tous.

Le livre est présenté en 2 axes majeurs. Le premier dresse un bilan de la réalité concernant les données personnelles (données collectées par les GAFAM, la NSA, pourquoi dois-je me préoccuper de mes données, les lois en vigueur, etc.). Le deuxième axe donne les outils et les philosophies à adopter pour contrôler nos données (l’open source, les outils à utiliser, les configurations à mettre en place, les projets à suivre, etc.).

J’ai trouvé ce livre intéressant pour les raisons suivantes :

  • Il peut être lu et être utile aussi bien à un ingénieur en informatique qu’à une mère au foyer
  • Il n’est pas extrémiste, c’est à dire que le but n’est pas d’empêcher complétement la collecte des données et donc de se priver d’un outils formidable qu’est internet mais de prendre conscience et reprendre le contrôle
  • La liste des contre-mesures est intéressante et bien détaillée
  • Tout est illustré par des exemples concrets

Bref, ce livre est à mettre entre toutes les mains.

Vous pouvez le commander sur Amazon et sur le site de l’éditeur C&F.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.